Digne-les-bains

Digne-les-Bains

Entourée de montagnes, Digne-les-Bains est au confluent de trois vallées : celle de la Bléone, du Mardaric et du Torrent des Eaux Chaudes.

Station thermale

Dès le premier siècle avant Jésus-Christ, les romains installent des thermes dans le vallon des eaux chaudes. Les eaux, qui jaillissent naturellement au pied de la falaise, ont une température comprise entre 22 et 42° C.

Fréquentés également au moyen âge, les sources furent très appréciées au XVIIe siècle. Encore aujourd’hui, de nombreuses pathologies sont traitées aux Thermes de Digne-les-Bains : arthrose et rhumatisme, rhinites chroniques, pharyngites, bronchites, otites, etc.

Pierre Gassendi

Digne-les-Bains est riche d’un patrimoine culturel et d’une histoire marquée par de grands esprits comme Pierre Gassendi. À Digne, de nombreux monuments portent le nom de ce grand philosophe du XVIIe siècle natif de Champtercier et sa statue est fièrement érigée sur la place du Général de Gaulle.

La Route Napoléon

Samedi, le 4 mars 1815, à midi du jour de marché, Napoléon pénètre dans Digne-les-Bains par la rue Mère de Dieu. Il déjeune à l’ancien hôtel du Petit Paris tenu par Louis Bausset (plaque commémorative sur la façade). Les troupes bivouaquent sur le Pré-de-Foire et au cours de Arès. L’Empereur quitte Digne vers 15 h par le boulevard Gassendi (autrefois « Chemin Neuf ») et le Grand Pont. La Route Napoléon traverse des espaces protégés et préservés comme la Réserve Naturelle Géologique de Haute-Provence (la plus grande en Europe), ainsi que le premier Géoparc au monde reconnu par l’UNESCO.

Lieux Napoléoniens

Explorez la route Napoléon

Barrême

Aiglun

ut Donec dapibus leo. porta. mattis efficitur.