La Martre

La Martre

La Martre se situe derrière la montagne du Brouis, dans la haute vallée de l’Artuby, au cœur du Parc Naturel Régional du Verdon et fait partie de la Communauté de Communes Lacs et Gorges du Verdon. Ce paisible petit village est bâti à flanc de coteau, dominé par les ruines de son castellas primitif.

Le périmètre de protection autour de la Réserve Naturelle Géologique de Haute-Provence comprend également le territoire des communes de Bargème, Le Bourguet, Châteauvieux, Comps-sur-Artuby, La Martre et Trigance (dans le département du Var).

Le village offre un environnement naturel absolument magnifique. Découvrez les paysages pré–alpins de l’Artuby et ressourcez-vous dans une nature à l’état pur. Un espace naturel propice à l’itinérance à travers de très belles randonnées, la découverte d’une grande biodiversité de faune et de flore et la richesse du terroir local : des expériences à vivre en toute saison.

Le Vallon de l’Artuby est couvert de prairies, et de forêts d’une surface approximative de 3,63 km pour une commune qui s’étend sur 20,35 km2.  

L’auberge du Logis du Pin « Halte Napoléon »

L’auberge du Logis du Pin est certainement parmi les plus anciennes de France.
Aujourd’hui, au rez-de-chaussée de l’immeuble se trouve le bistrot de Pays « La Mérenda » et sa boulangerie. Au premier étage, le Bureau d’Information Touristique de la Martre et de l’Artuby a ouvert ses portes depuis le 1er juillet 2020. Une annexe de France Services d’AUPS y tiendra des permanences à moyen terme et une salle d’exposition devrait voir le jour.
Au deuxième étage, des chambres d’hôtes accueilleront les vacanciers dès le printemps 2021.

L’auberge existait en 1579 quand Hubert de Vins y logeait son train pendant que ses compagnies incendiaires mettaient à feu et à sang les villages de la Martre et de Châteauvieux, coupables d’appartenir à des seigneurs opposés à la ligue catholique.

Le 3 mars 1815 Napoléon 1er y fit une halte très tôt le matin pour y déguster une soupe bien chaude, accompagné des généraux d’empire Cambronne et Bertrand. Le tenancier de l’époque, un certain LAUGIER fit don à la troupe de deux chevaux.

La route Napoléon a été inaugurée le 1er juillet 1932 en présence du ministre du tourisme M GOURDEAU, des préfets des Alpes-Maritimes, des Basses Alpes, des Hautes Alpes, de l’Isère, des sénateurs, des députés, des présidents des conseils généraux, les maires des communes traversées, la Martre était représentée par l’Abbé Jules CHAPERON à qui l’on doit l’appellation « Route Napoléon ».

C’est en décembre 1913, devant les membres du Syndicat d’Initiative des hautes Vallées de l’ARTUBY et du JABRON, que l’abbé CHAPERON après avoir lu une étude très documentée sur le retour de l’Ile d’Elbe consacrée par lui au passage de napoléon dans les montagnes du Var ; qu’il fit adopter par les membres présents un vœu demandant aux pouvoirs publics de discerner à la route nationale 85 le titre exceptionnel de « Route Napoléon »

Pour plus de détail, nous vous conseillons la lecture du livre de Paul VAUTEL « Haut pays balade dans le temps, l’Abbé Jules Chaperon, témoin du 20ème siècle »

Lieux Napoléoniens

Explorez la route Napoléon

Seranon

Châteauvieux

accumsan ultricies commodo libero venenatis consequat. at luctus ut elit. adipiscing